Inscription Mot de passe perdu ?

Notre Histoire

A Saint-Claude et dans les montagnes avoisinantes du Jura, on trouve un grand nombre de VUILLET. Cette région aux hivers particulièrement froids où autrefois les cultivateurs exerçaient souvent un second métier pendant le repos hivernal de la nature - horlogerie, fabrication de lunettes, confection de pipes, taille de pierres précieuses - est le berceau de la Maison VUILLET.

Installée à Paris depuis cinq générations, la Maison VUILLET est spécialisée dans le négoce des diamants, rubis, saphirs, émeraudes et perles ainsi que dans l'achat de bijoux anciens.



Voici un bref aperçu de notre histoire

Découvrez notre histoire...
Pour connaître notre histoire et l'histoire de mes ancêtres cliquez sur leur photo. Vous découvrirez le rôle qu'ils ont joué au sein de notre entreprise familliale.
Jean Claude VUILLET (1794 - 1844)
était cultivateur à "La Planchette" commune de CHAUMONT, canton et arrondissement de Saint-Claude, département du Jura. Pendant les rigueurs de l'hiver, il exerçait l'activité de lapidaire.
Joseph Sylvain VUILLET (1829 - 1894)
Joseph Sylvain VUILLET
Troisième fils de Jean.
Après son mariage en 1853 à Saint-Claude, et s'étant gravement blessé au genou d'un coup de hache en coupant du bois, il quitte la ferme familiale pour s'installer lapidaire à Lyon (rue Turpin) avant de "monter" à Paris (233, rue St Martin) vers 1870.
Louis Félicien VUILLET (1855 - 1921)
Louis Félicien VUILLET
Fils ainé de Joseph il reprend l'activité de son père avec son frère Charles.
Après son mariage en 1882, il s'installe seul boulevard de Sébastopol (au 78 puis au 66)
Louis VUILLET (1888 - 1964)
Louis VUILLET

Vers 1910, Louis travaille avec son père, Louis Ainé.
Il est lieutenant d'infanterie quand la Grande Guerre éclate. Grièvement blessé le 15 septembre 1914, il est réformé ; malgré cela, il se réengage "dans les avions" et devient observateur puis pilote de chasse en 1916.
La guerre finie, il reprend l'affaire familiale.

Michel VUILLET (1924 - 1992)
Michel VUILLET
Le fils de Louis entre dans la Maison en 1947, tout de suite après sa sortie de H.E.C.
Il fait prospérer l'affaire au cours des "trente glorieuses", sillonnant les pays producteurs à la recherche des plus beaux Diamants et Pierres de Couleur pour une clientèle principalement composée de Joailliers et Fabricants de province.
Nicolas VUILLET
Nicolas VUILLET
Ainé des fils de Michel et troisième de la fratrie, il rejoint la société en 1979 après avoir obtenu une maîtrise de gestion à l'université Dauphine et un troisième cycle d'économie à Nanterre.
En 1980, il part suivre les cours du très réputé Gemological Institute of America (G.I.A.) à Santa Monica en Californie d'où il rentre "Graduate Gemologist".
Au milieu des années 1980 Nicolas ouvre un département Bijoux anciens.
En 1990, les bureaux quittent la rue Laffitte et se déplacent de quelques centaines de mètres, vers la rue Cadet puis la rue de Châteaudun, où le négoce est désormais concentré.
En 1995, il prête serment et devient expert près la Cour d'Appel de Paris. Il est renouvelé en 2013.

Depuis les vallées du Jura jusqu'à Paris en passant par Lyon ;
De la taille de toutes les pierres y compris les plus courantes au négoce des diamants, des rubis, des saphirs, des émeraudes et des perles et l'achat de bijoux anciens, six générations de VUILLET se sont succédé.

En 1929, Louis VUILLET, le grand-père de l'actuel dirigeant de la Maison VUILLET, transforme l'entreprise familiale en société.
Confirmant les orientations prises par son père à la suite de la découverte de diamants en Afrique australe (1867), Il délaisse le métier de lapidaire et la taille des pierres de couleur au profit du négoce des Diamants auxquels il ajoute les Rubis, les Saphirs, les Emeraudes et les Perles.

Aujourd'hui, forte de son expertise et de sa réputation, la Maison VUILLET développe, depuis plus de vingt-cinq ans, en plus de son métier traditionnel, une activité de rachat de bijoux anciens.

contactez-nous

Consultez également :

c